Maison close

50033

 

 

Maison close est une série de Canal + créée par Jacques Ouaniche, qui raconte la vie de prostituées au sein de la maison close la plus réputée de Paris, le Paradis, peu après la Commune de Paris.

Cette série ne compte que 2 saisons.

Distribution:

Personnages principaux:
Anne Charrier : Véra
Valérie Karsenti : Hortense Gaillac
Jemima West : Rosalie Tranier, dite Rose
Catherine Hosmalin : Marguerite Fourchon
Clémence Bretécher : Valentine
Deborah Grall : Bertha
Blandine Bellavoir : Angèle
Dany Veríssimo-Petit : Camélia
Sébastien Libessart : divisionnaire Torcy

Saison 1
Nicolas Briançon : Pierre Gaillac
Dan Herzberg : Gaston Lupin
Serge Dupuy : Brise Caboche
Garlan Le Martelot : Edmond Blondin
Juana Pereira da Silva : Louison, dite Louise
Olivier Claverie : le sénateur Gaudissart
Quentin Baillot : le baron du Plessis
Pierre Casadei : le général
Antoine Chappey : Charles Blondin
Lannick Gautry : Edgar

Saison 2
Fatou N’Diaye : Pauline
Michaël Abiteboul : Kertel
Jean-Marie Frin : Commissaire Angelus
Susana Blazer : Zoe
Michaël Cohen : Louis Mosca
Martin Loizillon : Bak
Lubna Gourion : Jeanne
David Salles : Paul, Le Boucher
Elmano Sancho : Delvaux
Sophie-Charlotte Husson : Joséphine
Francis Seleck : Bayle
Sylvain Rougerie : Lubeck
Afonso Lagarto : Themier le Borgne
Aurélien Wiik : le médecin

Fiche technique:

Réalisateurs :
Saison 1 : Mabrouk El Mechri, Jacques Ouaniche, Carlos de Fonseca Parsotam
Saison 2 : Mabrouk El Mechri, Jérôme Cornuau
Idée originale : Jacques Ouaniche
Scénaristes :
Saison 1 : Anne Viau et Clara Bourreau, Jean-Baptiste Delafon avec la participation de Eric Benzekri
Saison 2 : Cécile Ducrocq, Franck Philippon
Adaptation et dialogues : Jean-Baptiste Delafon
Compositeurs : Gast Waltzing, Alain Pewzner
Société de production : Noé Production Int. avec la participation de Canal+
Durée d’un épisode : 52 minutes
Déconseillé aux moins de 12 ans ; certains épisodes sont déconseillés aux moins de 16 ans

Avis:

Une série pleine de promesses, qui retrace la vie des bordels de Paris au 19e siècle, confrontés à l’ordre moral de l’après Commune de Paris. On y retrouve ce que l’on attend, c’est à dire des filles soumis aux volontés de leurs clients, une mère maquerelle qui tente de maintenir son établissement à flots, les risques de grossesses et de maladies vénériennes, les membres de la police qui jouent sur les deux tableaux.

Ce qui nous donne une première saison de qualité, dans laquelle on découvre la vie dans les bordels de luxe, les rebellions des filles, les tentatives de corruption, et l’apparition de l’ordre moral qui met à mal l’institution. Même si certaines scènes apparaissent comme assez crues, il n’apparait rien de pervers, les images sont bien contrôlées et la réalisation bien menée.

Mais malheureusement, la saison 2 souffre d’un manque de surprises. Bien qu’une tentative d’ouverture du scénario vers le monde extérieur, mais les deux mondes restent très cloisonnés, et l’omniprésence du huis clos devient quelque peu lassant, et entraine une impression de répétition. Un glissement vers une tonalité plus policière a été tenté avec l’incursion du monde criminel et violent, avec notamment la « guerre des trottoirs ». Malgré tous ces efforts, on reste spectateur, et il est de plus en plus difficile de se fondre dans l’histoire.

Malgré tout, Maison Close reste une très belle série, qui a le mérite d’exploiter un thème original, tout en respectant les codes historiques à la lettre (sauf l’habillage musical, dont le ton moderne dénote avec le contexte). Les acteurs sont particulièrement efficaces, avec un jeu de grande qualité, qui donne toute sa force à cette série.

 

Publicités