Rectify : une série réellement captivante

Rectify série américaine dont la première saison compte 6 épisodes, diffusée en octobre sur Arte, est maintenant disponible sur Netflix

20242002.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Rectify est une série signée Ray McKinnon, plus connu pour son rôle dans Sons of Anarchy, dont c’est la première série, et diffusée depuis avril 2013 sur Sundance Channel, en octobre 2014 sur Arte, et maintenant disponible sur Netflix.

Rectify est l’histoire de Daniel Holden, qui 20 ans après avoir été condamné à mort pour le viol et le meurtre de sa petite amie lorsqu’il n’avait que 18 ans, sort de prison. Des tests ADN ont en effet mis en doute sa culpabilité, il est libéré et sorti du couloir de la mort dans l’attente d’un nouveau procès. Dans le climat oppressant d’une petite ville du sud des États-Unis, où beaucoup le considèrent toujours avec suspicion, il tente de se réadapter à la vie familiale et sociale, de se reconstruire un avenir.

588657.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une série qui tourne autour de la « résurrection » de Daniel, qui en sortant de prison, où il s’était préparé à mourir, doit tout réapprendre. Réapprendre à vivre, à se sentir libre, à interagir avec les autres, à aimer, à penser à un futur… Durant les 6 épisodes de la première saison, on suit les premiers jours de liberté de Daniel, son apprentissage de la vie retrouvée. Ses difficultés à s’intégrer au sein de sa famille, entre une mère qui ne sait comment réagir et nouvellement mariée, un frère, Jared, qu’il n’a jamais connu, une soeur Amantha (Abigail Spencer) qui n’a cessé de se battre pour lui et qui s’inquiète constamment pour lui, un demi frère Teddy, qui le croit coupable, une belle soeur Tawney, qui le pousse à se tourner vers Dieu… et des habitants de sa petite ville d’origine dont les habitants sont pour la plupart persuadés de sa culpabilité.

20518781.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une première saison sous tension constante, autour de Daniel, magistralement interprété par Aden Young, qui semble errer tel un somnambule, se sentant perdu dans ce monde auquel il n’appartenait plus, pour qui tout semble difficile. Un apprentissage ponctué de flashback pour comprendre ce qu’il a vécu durant toutes ces années confiné entre 4 murs dans sa cellule du couloir de la mort, dans laquelle il avait réussi à trouver une certaine liberté et une sérénité.

20518778.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une série au rythme très lent, mais paradoxalement captivant. Il est très difficile de se défaire de l’étude de cette société, de cette petite ville, avec ses protagonistes autour desquels tournent un véritable suspense, avec de nombreuses réflexions sur de grands thèmes tels que la liberté, le temps qui passe, la culpabilité… Le tout sur fond de quête de vérité judiciaire intelligemment menée.

086788.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 207292.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Rectify est véritablement une série bien pensée, bien construite, et magistralement interprétée. Aden Young fait preuve ici d’une sensibilité rare dans l’interprétation de Daniel Holden, chaque mot, chaque geste est pesé, minutieusement pensé.

Une série à voir, dont le succès aux Etats-Unis n’est absolument pas surfait. La deuxième saison qui compte 10 épisodes, diffusée sur Sundance Channel en novembre, a connu un succès similaire, une troisième saison est prévue pour 2015.

Une première saison que vous pouvez retrouver en intégralité sur Netflix.

Avec :

Aden Young  : Daniel Holden, relâché de prison
Abigail Spencer : Amantha Holden, sœur de Daniel
Clayne Crawford : Ted Talbot Jr., fils de Ted Sr
Adelaide Clemens : Tawney Talbot, femme de Ted Jr. et belle-sœur de Daniel
Bruce McKinnon : Ted Talbot Sr, beau-père de Daniel
J Smith-Cameron : Janet Talbot, mère de Daniel
Jake Austin Walker : Jared Talbot, demi-frère de Daniel
Luke Kirby : Jon Stern, avocat de Daniel
Hal Holbrook : Rutherford Gaines, ancien avocat de Daniel
J. D. Evermore : le shérif Carl Daggett
Ron Prather : Lonnie
Michael Traynor : George Melton

(Sources et crédits : Sundance Channel, Netflix, Arte)

Publicités