La Loi : France 2 rend hommage au combat de Simone Veil pour la légalisation de l’IVG

Ce soir, France 2 diffuse le téléfilm La Loi qui retrace les trois jours et deux nuits de débats devant l’Assemblée Nationale sur la légalisation de l’IVG

simoneveil-012_preview_2300_0

Il y a tout juste 40 ans, du 26 au 29 novembre 1974 eurent lieu les débats, devant l’Assemblée Nationale, sur la loi Veil légalisant l’IVG. Débats menés par Simone Veil, alors ministre de la Santé du gouvernement de Jacques Chirac, chargée par le président Valéry Giscard d’Estaing de défendre ce projet de loi devant le Parlement.

Ce téléfilm, La Loi, retrace les trois jours de débats précèdant le vote. Durant ces longues heures, la ministre de la Santé, nouvelle venue en politique, doit se défendre devant un Parlement presque exclusivement composé d’hommes. Ce projet, loin de faire l’unanimité, suscite la violence, jusqu’aux relents antisémites. Tractations politiques, injures et agressions accompagnent les débats, à l’intérieur et à l’extérieur de l’arène politique. Consciente d’avoir entre ses mains l’avenir de centaines de femmes, Simone Veil fait face, avec force et dignité…

bb_0112_preview_2300

Un téléfilm qui retrace de façon digne, respectueuse et parfaitement conforme à la réalité le combat mené par Simone Veil, confrontée à une Assemblée hostile, majoritairement composée d’hommes. Un combat tiraillé entre les convictions archaïques de la société française et la volonté de progrès, d’émancipation de la femme.

Pour porter à bien son projet, Simone Veil a du faire face à la haine d’une partie de la société, à des menaces, à des injures, des calomnies, à l’antisémitisme envers elle mais aussi envers sa famille. Ce téléfilm dévoile parfaitement les difficultés auxquelles elle s’est confrontée au sein même de la famille politique. La Loi décrypte la stratégie politique de Simone Veil, qui pour ne pas être confrontée aux adversaires du féminisme, s’est placée sur le terrain de la santé publique, en dénonçant l’intolérable injustice dont étaient victimes toutes ces femmes qui se faisaient avorter clandestinement, en risquant la mutilation, ou même la mort.

laloi-012_preview_2300laloi-050_preview_2300

Un téléfilm qui se concentre sur cette épopée politique, en laissant de côté la vie privée de Simone Veil, mis à part quelques scènes où apparait son mari Antoine Veil (Lionel Abelanski), afin de se focaliser sur le personnage public, la femme de combat.

Un personnage parfaitement interprété par Emmanuelle Devos, qui est particulièrement bluffante dans ce rôle d’icône. Une incarnation toute en retenue qui reflète bien l’opposition entre la stature de Simone Veil et la virulence des débats menés devant l’Assemblée. De son côté, Lorànt Deutsch, qui interprète son chef de cabinet, est tout aussi efficace et convaincant.

laurant_0

Un très beau téléfilm produit par David Kodsi, réalisé par Christian Faure sur un scénario de Samuel Doux, Fanny Burdino et Mazarine Pingeot. Un scénario très bien construit, malgré l’intrigue parallèle suivant cette jeune journaliste (Flore Bonaventura), qui semble plus être un prétexte pour montrer la réalité de l’avortement clandestin, et qui caricature un peu trop les journalistes novices illuminés par ce sujet.

bb_0433_preview_2300_0

Ce soir à 20h50 sur France 2.

Avec : 

Emmanuelle Devos : Simone Veil
Lorànt Deutsch : Dominique Levert
Flore Bonaventura : Diane Riestrof
Laure Killing : Françoise Giroud
Lannick Gautry : Rémy Bourdon
Lionel Abelanski : Antoine Veil
Aurélia Petit : Marceline Loridan-Ivens
Anne Girouard : Myriam, la documentaliste
et Stéphan Wojtowicz, Michael Cohen, Alain Stern, Emilie Caen

(Source et crédits : France 2)

Publicités