Avis de Tempêtes sur Profilage : préparez vous à être secoués jeudi sur TF1

Jeudi sera diffusé sur TF1 le double épisode Tempêtes, qui regroupe les épisodes 5 et 6 de cette saison 5 inédite de Profilage

Capture d’écran 2014-10-28 à 15.15.43

Ce double épisode déjà diffusé au Festival de la Fiction TV de La Rochelle le 11 septembre dernier (on vous en parlait déjà sur cette page), arrive ce jeudi sur vos écrans.

L’objectif de cet article n’est pas de vous raconter en détail ce que vous découvrirez sur vos écrans, car il serait dommage de vous spoiler sur des tels épisodes, qui, à notre sens doivent être découverts en pouvant se fondre dans l’intrigue. Non l’objectif ici est de vous convaincre de ne pas louper ces deux épisodes, auxquels (ce qui est rare) nous n’avons pas trouvé de défauts (mis à part quelques accessoires ou détails qui apparaissent ou disparaissent dans une même séquence).

Pourquoi tant d’égards ? Parce que ce double épisode est l’exemple même de ce que l’on voit rarement : l’expression du génie des deux créatrices Fanny Robert et Sophie Lebarbier et leur maitrise absolue des codes de la série, une réalisation qui n’a rien à envier aux plus grosses productions, et un jeu d’acteurs de très haut niveau.

Pour mieux comprendre notre enthousiasme fasse à Tempêtes, il faut revenir aux origines de Profilage. Quelle est l’identité première de cette série ? Mettre en scène une psychocriminologue intégrée à une équipe d’enquêteurs, et ainsi permettre la résolution d’enquêtes grâce à l’examen de la psychologie des délinquants. Et Tempêtes est véritablement un retour aux sources de ce côté là. Tempêtes met en scène un véritable duel de manipulation psychologique, tout se joue à ce niveau, qui aura l’ascendant sur l’autre ? qui réussira à berner les autres, à se servir des failles personnelles de son adversaire ?

Dans Tempêtes, tous les personnages sont dans une situation de déstabilisation, ils sont tous sur le fil, et qui plus est, séparés. L’intrigue se déroule dans plusieurs lieux différents, Chloé étant séparée du reste de l’équipe, bloquée à Belle Ile. Ils sont donc tous placés dans une situation peu commune, qui les oblige, chacun à leur façon, à devoir faire face à des évènements qu’ils pensaient avoir réussi à enfuir au fond d’eux.

Un double épisode dans lequel aucun personnage n’est sacrifié, ils tous sont mis au même niveau, tous sont très travaillés. Vous aurez le plaisir d’y voir Hubert Saint Macary qui y joue Lucien Steinberg, très grand psychocriminologue et ancien professeur de Chloé, de qui elle est restée très proche, dont le rôle complexe vous étonnera. Vous y verrez également Ron Reznik, que vous avez découvert dans l’épisode 4 sous les traits de Vincent Delahaye, qui continue son approche vers Chloé, et qui lui sera d’un grand soutien psychologique, grâce à sa présence rassurante et ses paroles réconfortantes.

Capture d’écran 2014-10-28 à 15.15.16Capture d’écran 2014-10-27 à 17.05.26Profilage saison 5profilage-tempete-1-debut-11288239hkjzq

Mais Tempêtes c’est aussi et surtout le retour de Marie Kremer, qui endosse une nouvelle fois pour l’occasion le rôle de Louise Drancourt, la fausse demie soeur de Chloé, responsable de la mort du commandant Matthieu Pérac en fin de saison 2. Louise qui fait ici son grand retour, ne sera cette fois pas confrontée directement à Chloé, mais à Adèle (Juliette Roudet). Adèle et Louise vont se livrer un véritable duel psychologique, surtout dans la deuxième partie de soirée, dans laquelle elles sont au centre de l’épisode. Il a été apporté par les créatrices un soin chirurgical à cette double manipulation, qui va à coup sûr vous déstabiliser. Vous ne saurez pas à qui vous vouer, à qui faire confiance, quelles sont leurs véritables intentions…Le tout sous des airs de Thelma et Louise, et toute une série de références de toutes natures à la confrontation du bien et du mal, de la lumière et de l’obscurité, de la domination et de la soumission…

Capture d’écran 2014-10-21 à 13.11.49Capture d’écran 2014-10-27 à 17.06.15

Et même si la deuxième partie de ce double épisode est centrée sur la confrontation Louise/Adèle, les autres personnages ne sont pas en reste. Un astucieux dosage scénaristique nous permet de mesurer les émotions de chaque personnage, leur détresse. En une seule scène, vous prendrez la mesure de l’impact de l’intrigue sur Fred, et la façon dont elle se raccroche à l’esprit d’équipe et à Hyppolite pour surmonter tout cela. Chloé, dont la présence est bien plus discrète, a des scènes si fortes et des émotions si intenses, que cela n’est pas dérangeant. L’atout humour et légèreté incarné par Hyppolite, rejoint par Lili (Fanie Zanini), permet la petite touche nécessaire à la reprise de souffle dans cet atmosphère parfois oppressant. Et Rocher reprend ici son rôle de rassembleur, de dominateur de l’équipe, en tentant de mener la barque et de résoudre l’intrigue.

Capture d’écran 2014-10-28 à 15.14.32Capture d’écran 2014-10-27 à 17.04.45Capture d’écran 2014-10-27 à 17.05.10

Tempêtes est donc l’illustration d’un jeu d’équilibriste de très haut niveau de la part de Fanny Robert et Sophie Lebarbier, qui vous offrent un double épisode rempli de minutie, chaque détail est dosé à la perfection, il n’y a rien à enlever ni à rajouter. La psychologie des personnages est poussée à un tel stade que vous en serez vous même déstabilisés, mais en même temps envoutés, vous passerez pas une pléthore d’émotions contradictoires. Le dénouement ? Il va vous surprendre…

Une minutie poussée aussi au niveau du titre de ce double épisode. Tempêtes et non Tempête, car si le tout se déroule sous couvert de tempête sur Belle Ile, la véritable tempête est celle qui a lieu au sein même de l’esprit des membres de cette équipe, dans laquelle Adèle prend une place de choix. Un personnage dont vous allez découvrir la complexité à travers ses failles et sa fragilité, qu’elle cache derrière cette apparente dureté, mais aussi le talent de criminologue. Le tout servi par un jeu d’acteurs de très haut niveau, Juliette Roudet et Marie Kremer servent leurs personnages avec brio et vous embarquent dans une aventure pleine de rebondissements. Vanessa Valence et Raphaël Ferret dévoilent avec pudeur mais en subtilité les failles de leurs personnages, leur fragilité, mais surtout leur complicité. Philippe Bas donne à Rocher la force de passer au delà des sentiments des membres de son équipe, en les tenant à bout de bras. Et que dire d’Odile Vuillemin ? elle nous offre encore une fois une Chloé qui passe de la légèreté à l’obscurité sans se forcer, en faisant transpirer toutes ces émotions contraires par la seule expression de son regard. Et mention spéciale à la jeune Fanie Zanini, qui donne à Lili toute sa bonne humeur et  son espièglerie.

Un double épisode dont la réalisation, laissée à Vincent Jamain et Julius Berg, vous donnera l’impression d’être devant une grosse production, l’image est vraiment très travaillée. Ils vous offrent ici une qualité que l’on rencontre rarement à la télévision.

Et que dire de la scène finale ? Que dire de cette confrontation entre Chloé et Louise avec cet effet de reflet, qui d’un double visage à la symétrie parfaite passe à une image qui se déforme peu à peu,  et qui représente parfaitement l’évolution de Chloé depuis la saison 2, de son émancipation. Une scène qui en quelques secondes vous montre l’évolution de la série toute entière.

Capture d’écran 2014-10-28 à 15.29.42

Tempêtes est à notre sens, un des plus beaux moments si ce n’est le plus beau de Profilage. En tout cas, la preuve de la maturité de la série qui a su grandir au fil des saisons, et faire grandir ses personnages, tout en sachant y apporter, grâce à ce nouveau personnage d’Adèle, un souffle supplémentaire, en intégrant une complexité semblable à celle de Chloé, qui devrait lui permettre de vous faire vivre de nouvelles aventures et de grandir encore sur plusieurs années.

Que dire de plus à ce niveau si ce n’est merci aux créatrices, aux réalisateurs, à l’équipe technique et aux acteurs pour un si joli cadeau ? Certainement rien si ce n’est… ENCORE…

(Source et crédits : TF1, Beaubourg Audiovisuel)

Publicités