Saison 2 d’Ainsi soient-ils ce soir sur Arte : les séminaristes sont de retour

Arte lance ce soir la 2ème saison très attendue d’Ainsi soient-ils, après le succès de sa saison 1 en 2012

02

Après le très beau succès rencontré par la saison 1 en octobre 2012, qui a obtenu le prix de la meilleure série française au festival Séries Mania 2012, la saison 2 inédite de la série Ainsi soient-ils revient dès ce soir sur Arte dès 20h50 pour 8 nouveaux épisodes (à noter que cette saison 2 a déjà remporté le prix de la meilleure série française au festival Séries Mania 2014 avant même sa diffusion publique).

Petit rappel, Ainsi soient -ils raconte l’histoire de cinq jeunes hommes, aux parcours et aux motivations diverses, qui entrent au séminaire à Paris en vue de devenir prêtres, dans le contexte du 21ème siècle en France. A la fin de sa saison 1, on laissait ces jeunes séminaristes des Capucins dans la tourmente. Le père Fromenger, le mentor du séminaire, démissionnait. Il était remplacé par le père Bosco, une figure austère et torturée. José se retrouvait quant à lui rattrapé par son passé criminel. Criblé de balles, nous l’avions quitté entre la vie et la mort.

Pour un résumé en images de la saison 1:

Que nous réserve cette saison 2 ? Avec la reprise en main des Capucins par le Père Bosco (Thierry Gimenez), suite à la démission de leur mentor, le Père Fromenger (Jean-Luc Bideau), l’année s’annonce tendue pour les séminaristes. Le nouveau supérieur entend imposer sa vision et marquer une rupture nette avec les méthodes de son charismatique prédécesseur. Du côté de la jeune génération, José (Samuel Jouy), cloué dans un fauteuil roulant après la tentative d’assassinat dont il a été victime, va devoir s’opposer à Bosco pour retrouver sa place aux Capucins. Guillaume (Clément Manuel), sur la sellette depuis qu’il a rompu son voeu de chasteté, sera à nouveau submergé de doutes à la suite d’une rencontre fortuite. Malgré son enthousiasme, Yann (Julien Bouanich) va voir son projet pédagogique contrarié. Quant à Raphaël (Clément Roussier), il va être confronté à un terrible cas de conscience vis-à-vis de ses camarades, mais aussi de son propre engagement. Enfin, la politique d’austérité mise en place par Monseigneur Poileaux (Jacques Bonnaffé) risque de faire monter la tension d’un cran…

06

Cette nouvelle saison est annoncée par les scénaristes David Elkaïm et Vincent Poymiro comme plus aboutie, avec une écriture plus fluide, qui n’a plus tendance à se disperser comme cela était le cas dans la saison 1. Les personnages ont également plus de profondeur, notamment grâce aux conseils de Violaine Bellet, scénariste consultante en psychologie des personnages (qui a également travaillé sur Un village français).

10

Une nouvelle saison qui nous promet de belles choses, une année très difficile et tendue pour les séminaristes, mais aussi quelques éclaircies. Une saison 2, qui a d’ores et déjà enthousiasmé le festival Séries Mania, qui lui a attribué le prix de la meilleure série française, et en qui Arte fonde de grands espoirs. Judith Louis, directrice de la fiction d’Arte, nous confiait d’ailleurs, au festival de la Fiction TV de La Rochelle en septembre, que la saison 3 d’Ainsi soient-ils est en tournage depuis le mois d’août.

A noter, pour les récalcitrants s’il y en a encore, qu’Ainsi soient-ils n’est pas une série sur l’Eglise catholique, les créateurs (David Elkaïm, Bruno Nahon, Vincent Poymiro et Rodolphe Tissot) ont voulu, en plantant le décor au séminaire des Capucins, explorer en profondeur la question de l’engagement, et du don de soi, à travers de magnifiques personnages.

Le seul conseil que l’on puisse vous donner est donc d’être au rendez vous ce soir sur Arte à partir de 20h50, pour découvrir cette belle saison pleine de surprises, de questionnements et de rebondissements.

(Source et crédits : Arte)

Publicités