Scorpion, une série sans véritable génie mais avec un gros potentiel !!

La série Scorpion, diffusée depuis le 22 septembre sur CBS, est une des nouveautés de cette rentrée que nous avons voulu tester

Bu9RlE9CcAA4r9d.jpg-large

Alors Scorpion qu’est ce que c’est ? C’est tout d’abord une série inspirée (et seulement INSPIREE) de la vie et des affaires menées par le véritable Walter O’Brien. C’est ensuite une série créée par Nick Santora (souvenez vous de Prison Break et Lie to Me notamment), produite par Roberto Orci et Alex Kurtzman (qui ont collaborés avec J.J. Abrams sur différents projets dont Fringe).

Mais Scorpion c’est surtout l’histoire de Walter O’Brien, surnommé « Scorpion », un homme possédant le 4ème Q.I. le plus élevé du monde (197 quand même !!), qui a recruté quelques-uns des plus grands génies de la planète pour fonder une société chargée de résoudre des crises urgentes et d’ampleur considérable, de celles que même la CIA ne parvient pas à régler seule. Inadaptés socialement, cette troupe de talents apprend à vivre en communauté, à dépasser leurs peurs, leurs phobies et à vaincre leur solitude…

Capture d’écran 2014-09-28 à 14.05.46

Dans ce pilote diffusé le 22 septembre sur CBS (qui a réuni plus de 13 millions de téléspectateurs), on y découvre ce personnage de Walter O’Brien, qui lorsqu’il était enfant, s’est fait prendre par les services fédéraux pour avoir voulu jouer avec la sécurité informatique de la NASA et obtenir les plans d’une navette. Il est entouré de Sylvester Dodd , un  » calculateur humain « , Happy Quinn, un  » prodige mécanique  » et Toby Curtis , un  » psy de classe mondiale» (un comportementaliste formé à Harvard). La fine équipe est réquisitionnée par l’agent Cabe Gallo (celui qui avait coincé Walter dans son enfance), afin d’éviter une catastrophe aérienne.

A l’occasion de cette mission, Walter va faire deux rencontres importantes, tout d’abord, Ralph, un enfant enfermé dans son mutisme, qui en réalité est un génie méconnu, et Paige, la mère de Ralph, serveuse dans l’établissement réquisitionné pour les besoins de ladite mission.

Capture d’écran 2014-09-28 à 14.06.27

Bien que l’intrigue ne soit pas des plus innovantes, que les cascades (surtout la scène de la poursuite de l’avion en voiture pour se connecter à lui par câble ethernet !!) sont totalement irréalistes, il n’en reste pas moins que l’on se prend vraiment au jeu, le temps passe vite, et on ressent, sans savoir pourquoi, cette envie que le temps passe un peu plus vite, afin de découvrir le prochain épisode. Alors non, cette série ne vient pas révolutionner le genre, les bases ont déjà été maintes fois exploitées dans diverses autres séries, mais ce qu’il faut retenir de la série Scorpion, ce n’est pas sa première lecture, mais celle qu’elle sous tend. Parce que oui, il y a bien deux lectures, la première, est celle d’une série sans grand intérêt, qui ne se démarque pas, et la deuxième est cette très belle ode à la tolérance, l’acceptation de l’autre, de la différence, la compréhension des êtres inadaptés socialement... Et c’est ce que nous retenons de ce pilote.

Et n’oublions pas de le mentionner, Elyes Gabel, qui campe le brillant Walter O’Brien, nous fait voir ici une très belle interprétation, tout en nuance et en justesse.

Le bilan ? Une série qui peut paraitre au premier abord, banale, sans originalité, mais qui comporte tout de même de très bonnes choses, que l’on ne peut que vous conseiller.

Avec : Elyes Gabel, Robert Patrick, Katharine McPhee, Eddie Kaye Thomas, Jadyn Wong, Ari Stidham. Réalisé par : Justin Lin.

(Source et crédits : CBS)

Publicités