Projection FFTV : Couleur Locale : une vraie bouffée d’air frais

Vendredi a été projeté, lors du 16ème Festival de la Fiction TV de La Rochelle, le téléfilm Couleur Locale pour France 3

10404410_740327929336678_8291747653197533713_n

Couleur Locale est la première fiction télé réalisée par Coline Serreau, connue pour Trois hommes et un couffin (qui reste à ce jour l’un des plus gros succès populaires du cinéma français), La Crise ou La Belle verte. Téléfilm qui réunit notamment Isabelle Nanty, Valentin Bellegarde-Chappe, Alexandre Medvedev, Christian Bouillette, Juliette Meyniac et Diego Bordonaro.

Ce téléfilm raconte l’histoire de Marianne Riblon, patronne d’une petite entreprise de matériel de construction dans une ville moyenne du Sud de la France. Veuve et fâchée avec sa fille depuis 15 ans, elle ne compte pas ses heures aux boulots et vit dans un désert affectif total. Active au sein du conseil municipal de sa ville, elle se bagarre pour ses idées conservatrices et souvent racistes. Un beau jour Charlotte, sa fille, l’appelle pour lui annoncer qu’elle est grand-mère, que son petit-fils a 12 ans, qu’il s’appelle Nicolas et qu’il arrive tout seul par le train avec une petite valise bleue. Charlotte le lui confie pour une durée indéterminée, le temps de subir une longue chimio pour combattre une leucémie foudroyante. Marianne n’a pas le temps de protester que Charlotte lui raccroche au nez. Elle a juste le temps de foncer pour l’intercepter à temps. A la gare, elle découvre que le petit garçon qui la tire par la manche est métis. Un sacré choc pour quelqu’un qui a la réputation de ne pas tellement apprécier les « étrangers ». Marianne et Nicolas vont apprendre à se connaître, non sans difficultés. D’autant que Nicolas a des principes très écologistes qui ne correspondent pas du tout à ceux de Marianne …

Alors qu’en a-t-on pensé ?

QUE DU BIEN !!! Une fiction réellement fraiche, sympathique, bien menée, bien réalisée, avec de superbes décors….

Pourtant, rien n’était gagné d’avance. Quand on vous propose un téléfilm sur la confrontation entre les idées politiques empruntées aux extrêmes et l’arrivée d’un enfant de couleur, vous pensez tout de suite voir toute une somme de clichés, sans profondeur, sans intérêt…

Mais il n’en est rien ! Le sujet, même s’il n’a rien de novateur est bien tourné, le scénario bien construit. On y retrouve Isabelle Nanty, dans ce rôle de grand mère raciste, qui réussit à nous transmettre tout un tas d’émotions contraires, et nous fait beaucoup rire. Il faut également et surtout saluer la performance de Valentin Bellegarde-Chappe, un jeune comédien très prometteur, qui délivre ici une très belle interprétation de Nicolas, qui va réussir, par son franc parler et ses idées écologiques, réussir à faire plier sa grand mère, et se faire accepter par elle. En résumé, des acteurs formidables, qui réussissent à nous embarquer dans l’histoire, nous la faire apprécier.

Ajoutez à cela une réalisation de qualité, de splendides panoramas, une intrigue qui nous amène à réfléchir à la tolérance, à l’acceptation de l’autre, à l’entraide et la solidarité… et vous aurez un téléfilm très agréable, que vous ne regretterez absolument pas d’avoir regardé. Alors petit conseil, ne le loupez pas !!

Diffusion le mardi 30 septembre à 20h45 sur France 3

5067946800800

Production : Neutra Production (Producteur :Serge Hugon, Philippe Schirrer) Coproduction : RTBF, AT Production Diffusion : France 3 Réalisateur : Coline Serreau, Samuel Tasinaje Scénariste(s) : Coline Serreau Compositeur : Philippe Begin, Samuel Tasinaje Directeur de la photographie : Bruno Privat Chef décorateur : Nicolas Prier Ingénieur du son : Thomas Bouric Montage : Catherine Renault Durée : 90’ Distribution : Isabelle Nanty, Valentin Bellegarde-Chappe, Alexandre Medvedev, Christian Bouillette, Juliette Meyniac, Diego Bordonaro, Philippe Uchan, Marie Piton, Henri Courseaux, Patrick Cottet-Moine, Michel Lagueyrie

Publicités