Rouge Sang : retour sur la projection d’ouverture du Festival de la Fiction TV La Rochelle

Cette année, la cérémonie d’ouverture du Festival de la Fiction TV de La Rochelle a été suivie de la projection du film Rouge Sang.

Capture d’écran 2014-09-11 à 08.00.50

Résumé : Brest, le bout du monde. Le pied d’une jeune femme est retrouvé à proximité de la mer. Alma Schneider, flic fraîchement débarquée de Paris, mène l’enquête. Elle ne peut compter que sur le soutien de César Istria, médecin légiste et archéologue passionné. Lorsqu’ils retrouvent le lieu où la victime a été enterrée, première surprise : ce n’est pas le corps d’une femme qu’ils exhument, mais celui d’un homme, un marin. Non plus un meurtre à élucider, mais deux … Quant au pied trônant sur la table d’autopsie, il s’apprête à révéler un lourd secret. Alma et César conjuguent leurs forces pour venir à bout de cette série d’énigmes qui les entraîne dans les entrailles de Brest.

rouge-sang_5145093

Alors que faut-il penser de cette fiction ?

Une intrigue qui sort de l’ordinaire, un personnage principal bien pensé, en rupture avec l’autorité, qui mène ses enquêtes à l’instinct, au risque d’être en conflit avec sa hiérarchie. Un cadre magnifique, l’intrigue est tournée dans de superbes décors. Une intrigue qui porte sur le problème du transsexualisme, son acceptation, le regard de l’autre…Malgré quelques lenteurs, le scénario autour du meurtre d’un transsexuel tient la route, les rôles et fonctions de chaque protagoniste est bien respecté.

Mais malgré tout, on a le sentiment que de trop nombreuses pistes et éléments sont insérés dans le scénario, sans pour autant être développés. Pourquoi Alma Schneider joue-t-elle tant au poker ? Pourquoi a-t-elle été débarquée de la Crim ?. Mais l’aspect le plus décevant reste tout de même le dénouement de l’enquête et l’arrestation de l’assassin, qui sont des scènes très voire même trop courtes, qui laissent de nombreux questionnements… Mais une belle interprétation de Sandrine Bonnaire dans le rôle de cette flic cash, qui forme avec Bernard Le Coq, un duo qui fonctionne assez bien.

Sur France 2 le 12 novembre.

Production : Scarlett Production (Joëy Faré) Coproduction : Chic Films (Marlo Cherqui) Diffusion : France 2 Réalisateur : Xavier Durringer Scénariste(s) : Sylvain Saada, Xavier Durringer Compositeur : Nicolas Errera Directeur de la photographie : Matthieu Poirot-Delpech Chef décorateur : Eric Durringer Ingénieur du son : Madone Charpail Montage : Catherine Schwartz Durée : 90′ Aides territoriales : Région Bretagne Distribution : Sandrine Bonnaire, Bernard Le Coq, Eric Savin, Micha Lescot, François Duval, Carolina Jurczak

(Source et crédits : France 2)

Publicités